Christophe Beaufront

l’Artiste rêveur

Le geste, le toucher sont les points de départ de mon travail

La Terre comme terrain de confrontation ; les formes naissent sous ma main :

Elles se font sensuelles, rondes, légères et deviennent amples, se répondent, le corps apparaît qui se fait dense, se déploie et se met en mouvement dans l’espace qui l’a construit.

J’aime décrire l’espace, me confronter aux éléments : la terre, le plâtre, le verre, le ciment.
La courbe s’impose dans l’oeuvre sculpturale gage de plénitude, d’équilibre.

Page précédente