Nous contacter : (+33) 1 64 29 09 61
Voyage au japon

Voyage au japon

La cuisine de Christophe Beaufront à Tokyo

En mai 2008, les frères Marc et Philippe Delacourcelle alors patrons du restaurant Le Pré Verre à Paris et Tokyo, ont invité en résidence pour la première du « Club des Chefs à l’ardoise » Christophe et Rufine Beaufront, le Chef a fait découvrir sa cuisine inventive et ses spécialités aux Japonais.

Récit par Christophe Beaufront

Je reviens enchanté de ce voyage !
Pourtant, l’idée de passer dix jours dans cette mégapole m’inquiétait !

Tout d’abord, en compagnie de Rufine mon épouse, nous avons découvert le Japon seuls. Nous avons atterri à Osaka pour nous rendre par le train à Kyoto la traditionnelle. Dès la sortie de l’avion nous sommes entrés dans un autre monde où la politesse, le civisme sont de mise. Malgré une importante barrière de langue, d’autant que les Japonais ne parlent pas beaucoup l’Anglais, iIs font le maximum pour nous aider et nous rendre le séjour dans leur pays très agréable. Je pense, avec un peu de honte, que nous, Français, ne sommes pas toujours aussi prévenant envers les touristes visitant notre pays pour la première fois…

De Kyoto, l’ancienne capitale, je retiens le souvenir de ses nombreux temples aux jardins fascinants fabriqués par la volonté humaine qui taille à sa guise pour obtenir la forme souhaitée, un régal pour mon côté artiste et sculpteur qui a pu en apprécier les formes, les volumes.

Quelques jours plus tard, en route pour Tokyo la frénétique, nous découvrons leur train à très grande vitesse : le shikansen (à peine 2 heures et 20 minutes de trajet de Kyoto à Tokyo centre pour plus de 600 kms).

Arrivés à Tokyo nous sommes reçus fort agréablement par nos hôtes Philippe Delacourcelle et Catherine son épouse. Au passage Catherine est une guide exemplaire pour visiter Tokyo ou faire ses emplettes.

Une semaine pour faire découvrir ma cuisine

L’équipe du Pré Verre Tokyo a été plus que coopérative et très dévouée, ils m’ont permis de réaliser la carte de L’Avant-Goût sous son meilleur jour, merci à toute l’équipe de cuisine et de salle. Il ne faut pas oublier, non plus, Pierre Baudry et ses assistantes qui ont fait un remarquable travail de communication en amont de ma prestation au restaurant.

Les clients sont venus nombreux durant une dizaine de jours et ils avaient l’air très satisfaits de leur repas. J’espère de tout mon cœur que cette manifestation à Tokyo aura permis d’acquérir un peu plus de notoriété au restaurant Le Pré Verre (ouvert à Tokyo seulement depuis novembre 2007).

Pour ma part je me sens réjoui de cette nouvelle expérience. Sortir de sa cuisine, la faire découvrir et la faire réaliser dans un pays étranger est très enrichissant au niveau de la relation humaine, il faut s’adapter à de nouveaux comportements de travail et de consommation des clients, satisfaire une curiosité gustative autre. Un défi qui a emballé ma nature de cuisinier enthousiaste, toujours prêt à faire découvrir et partager de nouvelles saveurs !

Tokyo et sa gastronomie

C’est une ville vivante, en pleine activité ; je me demande où elle puise toute cette énergie ! En tant que Français, ce séjour, un peu fatigant, m’a revitalisé, à présent de retour à Paris, j’ai l’impression que notre belle capitale s’endort. Je pense que nous devrions atténuer notre orgueil national avant d’être ignoré par le reste du monde. Vu du Japon la notoriété française n’est pas toujours à la hauteur de ses prétentions.

Pour la gastronomie, c’est la même chose. J’ai remarquablement bien mangé quel que soit le standing du lieu, sachant que les asiatiques mangent très souvent à l’extérieur de leur domicile, il en est de nombreux, variés et à tous les prix, d’une excellente qualité.

Enfin, j’ai l’impression qu’à Tokyo toutes les cuisines du monde sont représentées et qu’elles sont sur le même pied d’égalité. En France nous mettons notre gastronomie nationale sur un piédestal par rapport aux cuisines étrangères existantes. Encore un fois notre suprématie nationale risque de nous aveugler.

En conclusion je rentre conquis par Tokyo, avec le projet de réaliser un nouveau voyage dans ce pays pour le découvrir d’avantage, cette mégapole avec son agitation m’effraye beaucoup moins et je comprends l’enthousiasme de Philippe.

Christophe Beaufront

Fermer le menu